avant de vous parler de CYRANO ,  quelques mots sur feu mon arbre lacustre qui au gré de plusieurs clichés offrait ou suggérait des visions différentes...comme ici,  ou encore  et sur bien d'autres pages... 

vous vous souvenez d'ELEFANPINK... 

DSC_0814-001

voilà ce qu'il est devenu après attaque à la tronçonneuse...

un vrai mutant..

DSC_0777-001

 HIPPOPO-HOURRA me fait penser à ce pauvre hippopotame (croyez-vous que le tronçonneur s'est aperçu qu'il avait réalisé une sculpture animale ?) que j'avais baptisé URSULE et qui faisait l'attraction du parking du Petit Port lors de la venue du cirque ZAVATTA,  il y a de cela bien des années... (voir ci-dessous)

billet que j'avais édité sur l'un de mes anciens blogs :

le cirque Zavatta venait d'une manière régulière, pas très loin de chez moi,

(c'est le cirque dans la famille Zavatta... zavattaon ne sait pas trop qui est qui ?)

voire à quelques 50 mètres, déployer son chapiteau ...

je n'ai jamais assisté à aucune représentation, mais j'entendais tout...

notamment le rugissement des fauves...

Ce qui était fabuleux c'était l'arrivée de cette caravane mécanique rutilante,

une multitude de camions rouges dont chacun peut avoir une, deux... remorques !

un ordre d'arrivée strictement établi quant à la place sur le lieu de leur résidence,

un vrai spectacle que je ne manquais jamais de regarder...

Une rapidité incroyable à monter le chapiteau...

montage1

zav_cagniac

 

Un "personnage animal"  retenait toute mon attention, 

il était "entreposé" dans une remorque sur le parking qui jouxte mon jardin,

j'allais souvent lui rendre visite, voire lui parler...je l'avais même baptisé...

- URSULE, l'irrésistible hippopotame

210702_041

210702_044

pour lequel j'avais de la compassion, il avait peu de place dans son camion cage, une petite baignoire pour ses ébats ;  j'avais toujours l'impression qu'il pleurait, il avait comme de la salive collée au bord de ses yeux...

je pense que les conditions de "détention" en captivité de ce pauvre animal n'était pas des meilleures, il était là à titre d'animal de ménagerie ...

il y avait également des éléphants, des tigres, des chameaux, etc ...

bref des animaux dont leur place n'était pas celle d'être dans un camion ... pour moi, le côté "revers" du cirque !

Je ne suis pas pour la détention d'animaux sauvages...cette captivité me dérange énormément...

en cherchant des informations sur le cirque Zavatta, je suis tombée sur ceci et celà !

je suis contente d'apprendre qu'il coule des jours plus heureux et qu'il bénéficie d'une vie meilleure...(bien qu'il serait mieux dans son environnement naturel).

Je voulais juste par ce billet saluer les gens du cirque qui travaillent d'arrache-pied pour ébahir les spectateurs...

Ce cirque ne vient plus par ici, je crois que le premier magistrat de la ville a interdit leur passage peut-être à cause des conditions de sécurité qui à mon avis n'étaient pas non plus très draconiennes, sans doute un soulagement pour les habitations très très proches...

il est vrai que l'environnement proche était malodorant, les animaux "parlaient" très fort,

la voiture publicitaire cassait un peu les oreilles, ainsi que les musiques avant spectacle,

en revanche, on entendait les applaudissements chaleureux et les cris des enfants à la fin de chaque représentation...

(c'est ce que je retenais...le bonheur éphèmère du spectacle).

 

avoir des ailes...était peut-être son rêve lors de sa captivité ! 

DSC_0573-001

 

DSC_0574-001

DSC_0574-001

DSC_0573-001

celui-ci s'envole à bord de cette magnifique LAGONDA

DSC_0578-001

DSC_0579-001

avec un congénère embarqué...

DSC_0575-001